jeudi 17 août 2017


Présentation...

Lorsque l'on quitte la Route Nationale 116, on pénètre de suite, comme dans un très beau jardin, irrigué de nombreux canaux, planté de pêchers et nectariniers, prodiguant à la France entière des milliers de tonnes. Comme toîle de fond : la montagne aux teintes variées mais pourtant sévères, à cause d'une érosion fortement marquée par endroits, puis, le village dominé par un donjon rectangulaire, unique dans la région et qu'un archéologue du siècle dernier n'a pas hésité à dater de l'époque wisigothique.

Ainsi, tout apparaît vivant et beau : les vergers qui ont surgi là, d'une terre ingrate et pauvre grâce à la ténacité et au travail intelligent des habitants. On touche ensuite à ce qui fut le premier éclatement, le premier agrandissement, la première évolution du bourg primitif. Ici, les maisons, que l'on peut dater de la fin du siècle dernier et du début de celui-ci, remplacent ce qui était jadis l'Olivette, lieu planté d'oliviers, situé au bas des remparts qui bordent le "Cami Réal" (Chemin Royal) ainsi que la route qui conduit à Amélie-les-Bains, par Boule d'Amont et à la Chapelle millénaire de la Trinité.

C'est enfin "le vieux Boule" avec ses deux tours (XIIIè siècle) - il y en eut trois, sinon quatre ? - ses hauts murs avec leur chemin de ronde ; ses trois portes "en plein cîntre" et leurs vierges gardiennes : N.D. del Congost (fin XIIIè) - N.D. d'Espérance (XVIIIè) ; la prison, la placette et le puits de la Communauté ; les ruelles montantes et les impasses dans lesquelles se sont groupées, agglutinées, de solides maisons de type catalan intégral, mais exigües et toutes en hauteur, enchevêtrées les unes dans les autres ; le palau "fosc" et "ses pierres de conjuration" d'un si bel effet ; l'antique fontaine et son magnifique blason...

Tout cela étonne et retient, comme aussi les murs d'une exceptionnelle épaisseur faits de pierres venues d'ailleurs et parfois historiées : croix, blason, masque... où alternent le schiste, le marbre et les beaux galets roulés du Boulès. Mais il faut monter encore pour découvrir tout au sommet et au centre de cette bastide, ce qui en fait à la fois l'intérêt et la beauté : ses deux églises et son donjon. Battus par tous les vents, ceux de la nature et ceux de l'histoire, leur solidité et leur permanence réconfortent ; vraiment ceux d'hier n'avaient pas bâti sur le sable.


Mairie de Bouleternère
6bis Cami Réal - 66130 BOULETERNERE (Pyrénées-Orientales)
Tél : 04 68 84 72 74 / Fax : 04 68 84 01 44
Pour nous contacter par email, >>


Accueil - Présentation - Historique - Infrastructures - Actualités - Contact & Accès

Site internet de l’association Dans Six Mois